Forgerons - gros plan sur une communauté fort discrète de Ténébreuse

Publié le par tenebreuse-mzb.over-blog.com

Les forgerons constituent l’une des communautés humaines les plus atypiques de Ténébreuse. Vivant en communauté séparée des autres habitants de la planète, possédant  de nombreux traits culturels et physiques distincts, ils constituent bien plus qu’une simple guilde professionnelle. Présents dès les premiers temps, ils n’apparaissent pourtant que tardivement dans le cycle de ténébreuse, dans « La captive aux cheveux de feu » puis dans « pièges de feu » l’une des nouvelles de l’Empire débarque.

 

L’Histoire des forgerons est mal connue. On sait simplement qu’ils constituent « la première communauté de Ténébreuse à avoir maîtrisé le travail des métaux » à l’époque ou les comyns eux-mêmes ne constituaient pas encore la caste dominante. Dans un monde pauvre en minerais et une société ou le métal était absolument nécessaire, ils ont été quasiment sacralisés. Une fois la société plus structurée, vu le rôle indispensable des forgerons, les Comyn leur ont permis de conserver certains privilèges, liés notamment à l’utilisation des matrices.

 

Cependant, l’établissement des Tours et leur travail d’extraction du métal au profit des domaines remet largement en cause le rôle prépondérant des forgerons. En parallèle, les techniques de fabrications des objets en métal courants se diffusent, et la communauté ne conserve la prédominance que pour les objets finement ouvragés. Les forgerons se voient ainsi peu à peu marginalisés au cour des siècles, et demeurent probablement peu nombreux, et uniquement dans les Hellers.

Suite à la mise hors la loi du culte de Sharra, ils se voient mêmes chassés de leurs villages et privés de leurs autels sacrés par Aldaran. Réfugiés dans des cavernes au plus profond des montagnes, ils retrouvent leurs droits pour leur aide dans la reconquête du château de Storn, pris par les bandits des Hellers.

 

Après l’arrivée des terriens, ils ne jouent plus qu’un rôle annexe dans l’Histoire de la planète, et seul la mise sur le devant de la scène de la matrice de Sharra fait réapparaître la communauté.

 

Apparence :

Les forgerons sont facilement reconnaissables du reste de la population ténébrane. Ils sont généralement plus petits que la moyenne, plus fort également, basanés, noueux, avec des bras longs et puissants. Ils se vêtissent de cuir et surtout de fourrure. Ceux qui les rencontrent la première fois font souvent la comparaison avec les ours : les enfants sont souvent complètement emmaillotés de fourrure, de même que les adultes pour les tous les trajets en extérieur. Les hommes portent de grands tabliers en cuir pour le travail des forges.

Ils montent des poneys trapus des Hellers.

 

Habitat :

Les forgerons ont probablement toujours utilisés les grottes ou mines comme réserves voir dans certains cas comme habitations. Durant l’age de Damon Ridenow,  après l’interdiction du culte de Sharra et l’ordre de quitter leurs villages, ils résident entièrement sous terre. Leurs habitations sont profondément enfoncées dans les Hellers et difficilement accessibles. On sent généralement les feus des forges bien avant d’arriver en vue de leurs demeures.

 Leurs habitats sont en général vastes et relativement confortables, bien aérés et éclairés. De grandes salles communes sont éclairées par des torches mais également par des cristaux luminescents qui amplifient la lumière du feu ainsi que des lampes à prismes, colorées par des gemmes. On peut y voir de nombreux objets de métal ouvragé, et par exemple des plats en argent ; l’argent est le métal le plus accessible, plus courant que le fer ou le cuivre. Les habitats résonnent des accents de grillons chanteurs et de grenouilles arboricoles  qu'ils conservent dans de petites cages.

 Pour dormir, le visiteur trouvera de petites cellules taillées dans le roc et un lit de cuir et de fourrures, toujours sur une armature en argent.

 

Culture :

Les forgerons parlent un dialecte local, particulièrement marqué, du Cahuenga. Ils possèdent un style de chant propre : un chant guttural, « composés dans une gamme de 4 notes sur un rythme bizarrement continu, comme le martèlement des marteaux ». A partir de cette structure, ils composent des épopées parfois interminables.

Les forgerons vénèrent Sharra, la déesse du feu et des forges et constituent le cœur de son culte dans les Hellers. De nombreux autels sont dédiés à la déesse.

 

Matrices, travail des mines et des forges :

On sait très peu de choses sur les méthodes de travail des Forgerons. Ceux-ci se servent des matrices dès les origines et les utilisent pour l’extraction des métaux, et probablement uniquement pour cette tache. Ils ne possèdent toutefois pas de gardiens ou de techniciens des matrices et respectent profondément ceux et celles-ci. Le minerai est ensuite travaillé pour produire du métal sous forme de longues, plus tard utilisé pour les productions. Les Forgerons sont connus pour utiliser d’énormes marteaux qu’un homme d’une force normal ne pourrait soulever.

Les forgerons conservent des matrices, datant parfois des Ages du Chaos. Si la plupart sont dédiées au travail d’extraction, certaines furent utilisées comme armes, pour canaliser l’énergie du feu. Elles sont uniquement conservées comme des reliques de Sharra. La plus puissante d’entre elles est la matrice de Sharra proprement dite, de niveau 9, qui est notamment utilisée à l’occasion de la destruction de Caer Donn.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article