Autour d'une reconstruction

Publié le par Ténébreuse - MZB

Pour changer du travail purement encyclopédique, une petite nouvelle de ma composition. Se déroulant durant la période dite des Cent Royaumes, « autour d’une reconstruction » aborde par les yeux d’un adolescent l’histoire d’un petit royaume détruit et reconstruit. Je ne vous en dis pas plus…

Ce texte constitue également ma contribution au concours d’automne de la communauté autres mondes.

 

 

Autour d’une reconstruction

 

 

 

Cher papa, chère maman,

 

 

Je vous écris de Château-Darriell en ce début de printemps. Le dégel est long cette année, et la neige bloque encore les chemins vers notre royaume de Storn, mais j’espère que cette lettre pourra tout de même bientôt vous parvenir.

 

Voici maintenant six mois que je suis arrivé, en compagnie de Donal, de Maître Kyril et de tous nos gardes, artisans et serviteurs. J’ai vraiment été impressionné par l’état de Château-Darriell et du royaume. Tout était vide, détruit, emporté. Aucune récolte sur pied, aucune réserve dans les greniers ; les villages incendiés, le château déserté. Les montagnes paraissaient vidées de toute leur vie. C’était encore pire que ce que nous avait décrit l’intendant des Darriell. Une fois le château conquis par surprise, les bandits ont tué, pillé, et ravagé tout ce qu’ils ne pouvaient emporter.

Seule restait Callista Darriell entourée de quelques serviteurs. Elle nous a montré l’étroite corniche par où elle s’est enfuie le soir de l’attaque, alors que Brynat des Hellers et sa bande étaient entrés, et que son père et les derniers gardes bloqués dans le donjon tentaient vainement de résister. Elle est fille de roi, mais elle n’a peur de rien !

Une fois tous installés, Donal est parti chercher les villageois dans leurs refuges au coeur des montagnes. Cela n’a pas été facile, mais il est parvenu à les convaincre qu’ils seraient en sécurité désormais, avec tous nos soldats présents. Il a fallu ensuite reconstruire tout ce que nous pouvions avant l’arrivée de l’hiver. J’ai aidé les artisans maçons pendant plusieurs jours à porter les pierres et étaler le mortier pour remettre en état les murailles du château. D’autres ont construit de quoi abriter tous les villageois et le bétail. Donal a tout organisé au mieux. Mon frère est devenu un vrai seigneur maintenant !

 

L’hiver a été plutôt doux, même si le gel a fait éclater les pierres à plusieurs reprises. Mes leçons de lettre et de calcul ont repris avec Dom Kyril. Je crois qu’il est assez content de moi, même si il ne le montre pas très souvent. Nous avons étudié le nouveau livre de comptes du royaume, je sais maintenant comment classer les dépenses et les revenus de Darriell. Je peux aussi réciter par cœur toute l’histoire de notre famille depuis l’époque de Rackhal II. Et je tiens maintenant parfois tête à Donal à l’épée ! Je ne suis peut-être pas le plus rapide, mais je sais me défendre.

Les bandits des Hellers sont revenus il y a quelques jours, dès le début de la fonte des neiges. Mais lorsqu’ils ont vu nos soldats, ils n’ont pas insisté et ont poursuivi vers les basses vallées. Je crois qu’ils ne s’attendaient pas à voir toute une troupe prête à défendre le royaume. Nous avons envoyé des messages au Sud pour avertir les royaumes de Ridenow et d’Alton. Avec un peu de chance, ces bandits des Hellers seront définitivement arrêtés.

Le mariage de Donal avec Callista Darriell sera célébré avant le solstice d’été. Je crois que Callista n’était pas très contente de voir Donal tout prendre en main lorsqu’il est arrivé, mais les choses vont mieux aujourd’hui. Dom Kyril dit qu’elle sait très bien gérer la maisonnée et que Donal se comporte en vrai seigneur. Ils ont l’air de mieux s’entendre maintenant. Je crois qu’ils commencent à vraiment s’apprécier finalement. J’espère que vous pourrez venir, c’est déjà bien assez triste que Callista n’aie plus aucune famille pour l’accompagner.

 

Je sais que vous vous inquiétiez de savoir quel don, quel Laran j’allais développer. Tout d’abord rassurez-vous : je ne suis pas trop malade, même si j’ai eu des crises de migraines épouvantables. La maladie du Seuil est en train de passer, et Dom Kyril dit que je n’en aurais bientôt plus que des mauvais souvenirs. Il m’a fallu du temps pour comprendre mon don. C’est encore difficile à expliquer. Je perçoit ce que ressentent les plantes. Je sais si l’une est malade, pourquoi, si elle est mal placée, ou si ses voisines lui conviennent. C’est un don plus discret que celui de Donal de percevoir toutes les émotions humaines. Mais pour moi qui ne suis que cinquième dans l’ordre de succession de Storn, cela me permettra tout de même d’être utile.

Quand on a reconstruit le potager d’hiver, J’ai proposé à Donal plusieurs changements. Au début il ne voulait pas trop me faire confiance, avec le peu de nourriture disponible. Mais il a tout de même accepté d’inverser la place des laitues et des melons de glace. Ils poussent depuis quelques jours, et nous n’en avons jamais vu d’aussi beaux. Pour l’année prochaine, j’espère le convaincre de déplacer les champs d’orge sur le versants sud des collines ou ils seraient bien mieux et qui ne sert que de pâturage d’été. Je crois qu’il me fera confiance maintenant. Je sais aussi que les plants de vigne aiment le chant, mais je ne crois pas que j’arriverai à convaincre Donal d’ordonner aux musiciens de jouer pour eux.

 

J’ai appris énormément pendant ces six mois. Quel changement ! Si vous m’y autorisez j’aimerais rester un peu plus longtemps ici. Donal et Callista ont dit qu’ils accepteraient sans problèmes. Ensuite, une fois le royaume reconstruit, je souhaite me rendre dans les domaines des basses terres. Je veux découvrir d’autres terres, apprendre à mieux utiliser mon don et m’en servir pour construire d’autres jardins.

 

 

 

Votre fils affectionné,

Dawyd Storn

Publié dans Nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alice Mazuay 14/01/2011 12:04


Le texte est très réussi dans le respect du style épistolaire au regard de l'âge et de l'érudition de la personne sensée écrire la lettre.
Le thème du concours est parfaitement respecté.
L'environnement Ténébreuse est parfaitement rendu, même pour des profanes.
Une faiblesse du texte serait peut-être que la lettre peut se synthétiser par une énumération de situations successives (qui colle bien avec le principe de lettre). Les points évoqués étant assez
classiques (au sens Med fan du terme, et dans la 1ère partie du texte), le lecteur n'est pas vraiment intrigué.
Sur la partie de sa participation à la reconstruction, pas grand chose à redire, c'est propre.


Malek Hamadou 02/11/2010 17:04


Salut Diasturien ! L'idée est originale et bien traitée ! J'ai passé un moment de lecture agréable et j'ai bien l'impression que la concurrence sera rude pour ce concours. Si tu veux lire ma
participation, elle est en lien sur le forum !


DiAsturien 02/11/2010 17:47



Salut Malek,


Merci pour le commentaire ! je vais de ce pas découvrir ta prose : o )